Immobilier-demain
Immo-Off-market-immo

Immobilier OFF MARKET : La nouvelle tendance des professionnels

Immo-Off-market-immo

En 2018, pour les nouvelles générations de vendeurs ou d’acheteurs, le rôle de l’agent immobilier est devenu de plus en plus flou.

En effet, du côté vendeur, Google a remplacé le professionnel pour estimer un bien : après 3 recherches, 3 clics et 3 comparaisons, fixer le prix de sa maison est devenu un jeu d’enfant.

Pour constituer un dossier de vente ? Google peut le faire aussi : le moteur de recherche apporte pléthore de choix de forums juridiques et d’applications innovantes pour faire un plan 2D, 3D, commander des diagnostics ou réaliser des photos ou vidéos professionnelles. Pour diffuser son annonce ? Facebook et les portails traditionnels (Seloger, Le Boncoin) proposent désormais la diffusion d’une annonce, de particuliers à particuliers, quasi gratuitement.

Du côté acheteur, n’en parlons pas : via ces mêmes portails, rien de plus facile que d’accéder à l’ensemble des offres en un clic et d’être alerté en temps réel de la diffusion de nouveaux biens à la vente ou à la location.

Cependant, n’allons pas trop vite en besogne : pour vendre ou acheter sa maison, Google ou Facebook n’apporteront jamais l’accompagnement d’un professionnel qui sait mettre en valeur un bien mais aussi filtrer, évaluer et négocier avec le client ; l’agent immobilier sait surtout faire face aux nombreuses et complexes problématiques juridiques et administratives qui accompagnent l’acte d’achat ou de vente. C’est un gain de temps et un service non négligeable.

Mais pour le particulier, Cela ne suffit plus, en 2018, à revendiquer des frais d’agence devenus incohérents avec ses attentes. Il manque en effet un élément essentiel que Google, Facebook ou Seloger possèdent, et que le professionnel n’a pas (ou plus) pour justifier un service incontournable : l’information. L’information qui permet de savoir qui vend, qui achète. Savoir que David et Marie, qui ont visité une maison avec l’agence A, seraient en fait plus intéressés par celle proposée par l’agence B. Sans ce partage d’information, David et Marie vont perdre un temps fou achetant par dépit avec une agence C ou via un particulier. Le résultat est plus que tragique : non seulement David et Marie n’habiteront pas dans la maison de leur rêve mais aucune des deux agences à la source de l’information n’encaisseront d’honoraires… Une exception bien de chez nous…

Fort de ce constat, et inspiré du système américain (MLS*) où 95% des transactions se font via un agent, de plus en plus de professionnels décident de centraliser cette information en réseau fermé pour travailler leurs biens en OFF MARKET (de l’anglais « pas sur le marché »). Ils partagent leurs mandats et leurs fichiers acquéreur pour décupler leurs chances de vendre vite, au meilleur prix, clef de voute d’une Économie de fidélisation devenue essentielle. C’est ce qu’ont compris les fondateurs de l’application Lici (www.lici.fr), véritable bourse professionnelle, inaccessible au public, et utilisée par plus de 5000 agents. Cette nouvelle génération d’agents immobiliers, connectés entre eux via leur smartphone, n’hésite pas à garder l’information hors du cercle d’internet, préférant adresser rapidement des offres personnalisées à leurs clients, partageant volontiers leurs honoraires avec le confrère qui détient la clef de la satisfaction. Une solution radicale pour reprendre le contrôle du marché, à l’heure où celui-ci commence à se durcir et où les stocks diminuent comme peau de chagrin (-30% à Paris en un an**). C’est aussi d’une logique implacable pour convaincre un vendeur de confier un mandat exclusif aux membres de Lici : la concurrence fait place à la performance avec une économie de temps non négligeable.

Cette toute nouvelle tendance liée à la révolution digitale et aux nouveaux comportements d’achats montre que la profession se réinvente et qu’elle ne baisse pas les bras face aux coups de butoir des portails d’annonces qui n’ont plus aucun gène à prendre à l’un (Diffusion payante pour les pros) pour donner à l’autre (Diffusion gratuite pour les particuliers).

Cette audacieuse stratégie va-t-elle transformer la manière d’acheter ou de vendre sa maison ? Qui va trouver le client idéal ou la perle rare ? Google ou l’agence OFF MARKET ?

Google nous le dira (ou pas).

Marine-Julie Perez

* MLS = Multiple Listing Service (www.mls.com)

** Source : Logiciel de transaction Beyat (www.beyat.fr)

Immobilier-demain

Add comment