A quoi sert un chasseur immobilier ?

Le rôle du chasseur d'appartement a été popularisé par Stéphane Plaza et son émission "Recherche appartement ou maison", mais en quoi consiste réellement ce métier ?

Partagez cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Le chasseur immobilier, complémentaire de l’agent immobilier

Un chasseur immobilier ou chasseur d’appartement est un intermédiaire de la transaction, au même titre qu’un agent immobilier. Comme lui, il doit détenir une carte de transaction (dite carte T) et comme lui, il doit exercer son activité dans le respect de la loi Hoguet. Le chasseur d’appartement doit tenir un registre des mandats et ne peut être rémunéré qu’à la signature de l’acte authentique de vente devant notaire.

Rendu célèbre par Stéphane Plaza sur M6, le métier de chasseur d’appartement est une activité à part entière, complémentaire du service apporté par l’agent immobilier : l’agent ou le mandataire immobilier est mandaté par le vendeur, alors que le chasseur immobilier est mandaté par l’acquéreur. Son rôle consiste à explorer l’ensemble du marché pour proposer à son client les biens immobiliers les plus en phase avec son cahier des charges. Pour cela, il peut donc être amené à entrer en relation directement avec des particuliers qui mettent en vente leurs biens sur des portails comme Leboncoin ou PAP, mais aussi avec des agents ou mandataires immobiliers qui détiennent un mandat de vente (exclusif ou non) sur un bien donné. Dans ce cas, les honoraires du chasseur immobilier viendront s’ajouter aux honoraires perçus par l’agent immobilier dans le cadre de la transaction.

A LIRE AUSSI: Chasseur d’appart, l’autre agent immobilier

Dans quels cas s’adresser à un chasseur immobilier ?

La valeur ajoutée du chasseur immobilier dans un projet d’acquisition se mesure réellement sur des marchés tendus, donc principalement dans les grandes villes. En effet, dans les villes petites à moyennes, ce travail de recherche du bien idéal pour un acquéreur donné est très souvent déjà réalisé par les mandataires ou agents immobiliers qui vont aller prospecter des mandats de vente en lien avec une demande spécifique. Alors que dans les marchés tendus, nombreux sont les intermédiaires de vente qui n’ont pas le temps de traiter ce type de demandes : les recherches peuvent prendre des semaines voire des mois, selon le cahier des charges du client acquéreur.

Le chasseur d’appartement étant un service que le particulier ou le professionnel en recherche de locaux va rémunérer en plus de son acquisition, il cible donc un public plutôt CSP+ : cadres, professions libérales, dirigeants d’entreprises, etc. Déléguer sa recherche à un chasseur immobilier a du sens dans 3 cas : soit l’acquéreur n’a pas de temps à consacrer à son projet d’achat immobilier, soit il n’est pas sur place (à l’étranger, autre ville, autre région), soit il souhaite se faire accompagner pour être rassuré sur son achat (par exemple un primo-accédant). Si l’acquéreur est sur place, a le temps et l’envie de se consacrer à sa recherche et à sa transaction, alors la valeur ajoutée du chasseur immobilier sera moins pertinente.

A ECOUTER EGALEMENT: Comment évaluer la demande locative sur une ville ?

Le chasseur immobilier a-t-il accès à un marché caché ?

La légende dit que le chasseur profite d’un marché caché pour proposer des biens immobiliers dont personne d’autre n’aurait connaissance à ses clients acquéreurs ! Ce marché que l’on appelle le « off market » est en réalité une part très étroite des biens auxquels le chasseur immobilier peut avoir accès et cela nécessite qu’il entretienne de réelles relations de partenariat avec ses confères agents ou mandataires immobiliers. Car ce sont eux qui vont principalement détenir des maisons ou des appartements sous mandat qui ne seraient pas encore visibles du grand public et qui vont informer le chasseur immobilier de leur existence. Aujourd’hui, il existe des plateformes collaboratives comme LICI, qui permettent aux différents intermédiaires de la transaction d’échanger sur leurs recherches en cours et leurs biens non publiés à la vente. L’intérêt est double pour ces professionnels : le chasseur immobilier et son acquéreur ont l’assurance d’arriver parmi les premiers pour visiter et se positionner sur le bien, l’agent immobilier ou le mandataire s’offre une chance de réaliser la transaction avec un nombre de visites restreints et un acquéreur fiable dont le brief et le financement ont été préalablement passés au crible par le chasseur d’appartement. Un partenariat gagnant-gagnant pour le vendeur, l’acquéreur, l’agent immobilier et le chasseur immobilier ! Alors n’attendons plus, parlons-nous !

Cet article vous est proposé par notre partenaire Homelyoo

Homelyoo (@homelyoo) | Twitter

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez nos article en priorités

Plus à explorer

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site.