Les iBuyers à l’assaut du marché de la vente immobilière

En France, 77% des recherches de biens immobiliers commencent sur Internet. L’immobilier est même le deuxième domaine le plus recherché sur le web. Une tendance qui explique le développement, toujours plus important, des iBuyers. Et c’est sûrement l’une des tendances les plus en vue de l’immobilier ces dernières années, aux Etats-Unis et depuis peu dans l’Hexagone.

Partagez cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Une tendance qui découle directement de la Proptech, ces start-ups fondées sur les nouvelles technologies et sur une vision recentrée sur le consommateur. 

Vendre son bien en moins de 48 heures, le modèle des iBuyers

Les start-ups qui disruptent depuis quelques années le marché de l’achat et de la vente des biens immobiliers. Si les iBuyers ont vu le jour outre-Atlantique, aux Etats-Unis, elles se développent par le biais de quelques start-ups en France, en prenant exemple sur les poids lourds du marché immobilier américain. Parmi ceux-ci, Opeendoor, Knock, ou encore Zillow. Si, en moyenne, il faut plus de trois mois pour qu’un bien immobilier trouve un acquéreur, les iBuyers réduisent ce délai à seulement 48 heures.

Le modèle de ces sociétés est, en effet, de faire des propositions de rachat ferme directement, suite à une estimation, concernant la vente de son bien immobilier. Si les modèles peuvent légèrement diverger selon les acteurs, le processus est souvent identique : le client qui souhaite vendre son bien rempli un formulaire directement en ligne. Il reçoit alors une réponse en moins de 48 heures. Des propositions d’achat qui peuvent être faites aussi rapidement grâce à des modèles de données qui permettent, aux iBuyers, d’être extrêmement précis dans l’estimation d’un bien immobilier. Au final, ceux-ci réussissent à se positionner sur l’achat en quelques heures seulement. Si le client accepte la proposition, celui-ci perçoit l’argent de la vente sous un mois en moyenne. Les iBuyers se chargent ensuite de réaliser les travaux avant de mettre le bien sur le marché, à initial, en moyenne 8 à 10 %.

Opendoor achète votre maison en 24 heures

Opendoor est le précurseur de ce marché. Cette innovation dans les pratiques commerciales a ainsi permis à la start-up de remporter le prix Inman de la Société immobilière la plus innovante aux Etats-Unis. La licorne californienne s’adresse principalement aux personnes qui ont besoin de proposition de rachat ferme en un prix supérieur au prix d’achat vendre leur maison très rapidement. Grâce à un outil d’estimation des prix qui analyse les données du marché, un agent immobilier d’Opendoor propose une offre d’achat au propriétaire du bien sous 24 heures seulement. Si celui-ci l’accepte, le bien est acheté immédiatement. C’est Opendoor qui prend alors le risque à la place des vendeurs. L’agence immobilière met en vente le bien sur le marché, en ligne, en appliquant une commission qui sert de rémunération. Celle-ci est comprise entre 6 et 13%, sur le prix de vente des biens immobiliers. L’entreprise, qui opère actuellement dans une vingtaine de villes des États-Unis, revendique plusieurs dizaines de milliers de clients. Près de 400.000 propriétaires auraient ainsi demandé au site une offre pour leur bien. Opendoor déclare vendre et acheter plus de 3000 maisons par mois. Forte de ce succès, la start-up serait déjà valorisée à plus de deux milliards de dollars.

Un succès qui attise toutefois les convoitises puisque de nombreuses initiatives concurrentes ont vu le jour. Ainsi, début 2019, c’est la plateforme immobilière Knock, concurrente d’Opendoor, qui a levé 400 millions de dollars ! Sean Black, le CEO de Knock, a tout simplement annoncé : « Avec notre start-up, il devient aussi facile de vendre sa maison que sa voiture ». Mais parmi ces initiatives concurrentes, il faut aussi remarquer celles de sites d’annonces comme Keller William ou Zillow. Et cette dernière société est tout simplement le portail immobilier leader aux Etats-Unis. Le portail propose ainsi le service Zillow Instant Offer pour concurrencer Opendoor et teste, depuis peu, un nouveau service intitulé Tour it Now. Si celui-ci est, pour le moment, uniquement disponible pour quelques domiciles de la ville de Phoenix et sa région, il devrait avoir un impact sur le marché américain. Zillow propose en effet aux acheteurs potentiels de visiter des propriétés sans agent, ni rendez-vous, pendant deux heures maximum.

Homeloop, Dili, les iBuyers à la française

Ce financement de prêt, etc.Ce modèle des iBuyers s’est exporté en France depuis trois ans. Il se retrouve aujourd’hui chez quelques start-ups comme Homeloop, Dili, ou encore Vendezvotremaison.fr. Ces iBuyers français s’appuient sur une tendance actuelle du marché   immobilier, détaillée dans un sondage Ifop pour OptimHome, en mars 2018. Selon cette étude, 41 % des Français prévoyant de vendre un bien immobilier se disent intéressés par la possibilité d’une offre ferme dans les 48 heures. Des propriétaires prêts à baisser le prix de leur bien pour obtenir une offre rapide et sécurisée. Un marché qui s’adresse donc bien à des ménages toujours plus pressés de vendre et qui souhaitent, avant tout, éviter les incertitudes d’une vente qui peut parfois durer. Ici, pas de clause suspensive, pas de délai de rétractation, pas de refus de

Le concept initial d’Homeloop était déjà basé sur la rapidité des transactions. Les propriétaires pouvaient réaliser une estimation en ligne du bien et faire intervenir un expert. Si sous 45 à 90 jours le bien n’avait pas été vendu, la start-up rachetait la propriété à un prix fixé en amont. Depuis son lancement en 2016, le modèle a évolué. Homeloop a ainsi développé son propre algorithme d’estimation, et capable d’apprentissage, afin d’établir les prix des propriétés. Un algorithme qui prend en compte des données du marché immobilier comme l’attractivité de la zone, la qualité de l’air, les commerces, les transports, etc., tout en s’appuyant sur le big data.

La réussite d’Homeloop repose donc avant tout sur l’intelligence artificielle, gage de la qualité des estimations des biens. A l’image d’Opendoor, un propriétaire qui souhaite vendre son bien doit désormais remplir un questionnaire sur le site internet de la start-up, sur lequel il décrit son bien. Homeloop lui propose instantanément une estimation de la valeur de son bien et une offre d’achat. Une offre confirmée sous 48 heures après le passage d’un expert afin de réaliser une inspection du bien.

Dili veut débarrasser le marché immobilier de ses lenteurs

Grand concurrent d’Homeloop, Dili a été lancé par le groupe Digit RE en 2018. Un service également destiné aux personnes ayant un projet de vente, qui sont en recherche de rapidité suite à un prêt-relais en cours, une mutation, un divorce, etc., et qui souhaitent se libérer des contraintes d’une transaction. Des clients qui souhaitent obtenir une offre ferme le plus rapidement possible.

Comme pour Homeloop, le futur vendeur doit solliciter Dili par le biais d’un questionnaire en ligne sur lequel il décrit son bien précisément. Un expert dans l’immobilier se présente sous 48 heures pour vérifier sur place les données transmises. Une proposition d’achat ferme se fait sous 48 heures après cette visite. La signature de l’acte d’achat se fait, rapidement également, chez un notaire partenaire de la start-up. 

Cet article vous est proposé par notre partenaire la SO.CA.FSOCAF - Photos | Facebook

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez nos article en priorités

Plus à explorer

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site.