Universeine, futur quartier de vie durable au cœur du village olympique de 2024

Innovant et respectueux de l’environnement, le projet d’aménagement Universeine est pensé pour accueillir les athlètes et leurs accompagnants durant les JO de 2024 à Paris. Dès 2025, le quartier se transformera en lieu de vie mixte, moderne, écologique et durable.

Partagez cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Universeine : de lieu d’accueil des athlètes à lieu de vie durable

Construit en lieu et place d’une ancienne friche industrielle de 6,4 hectares, Universeine est un nouveau projet d’aménagement où réversibilité, mixité et inclusion sont les maître-mots. Ce futur quartier de Saint-Denis est en effet situé à proximité du hub multimodal de Pleyel, pôle majeur du Grand Paris Express et au cœur du futur village olympique des JO de 2024. Le projet compte 4 îlots, 6 000 lits et 33 000 m² d’espaces de services et de travail. Il accueillera au total 14 250 athlètes et leurs accompagnants. 
Après les Jeux Olympiques, ces infrastructures seront reconverties en lieux de vie tertiaires et résidentiels, au sein d’un quartier mixte, moderne et durable, visant à favoriser le lien social. La démarche est donc globale et va bien au-delà de la simple construction de logements, visant notamment à dynamiser le territoire de la Seine-Saint-Denis.

À LIRE AUSSI: Un DPE nouvelle formule 

S’adapter au changement climatique et préserver l’environnement

Ambitieux sur le plan environnemental, Universeine est pensé pour relever les défis climatiques actuels et futurs. Au cœur des préoccupations : la limitation du bilan carbone des bâtiments, l’adaptation au changement climatique, la préservation de la biodiversité mais aussi, la promotion des nouveaux modes de vie. Autant de points qui dessinent dès aujourd’hui les contours de la ville de 2050. 
Ainsi, de la structure en passant par la façade des bâtiments, le bois et le béton bas carbone sont privilégiés. L’ambition  : atteindre un bilan carbone inférieur de 40% à celui d’un bâtiment conventionnel, 6 ans avant l’échéance 2030 définie par l’Accord de Paris. 
Les toitures accueilleront, quant à elles, des espaces paysagers ou un système de production d’énergie renouvelable. Tous les bâtiments seront raccordés au réseau urbain de chaud et de froid par géothermie. Le réemploi des matériaux de construction sera favorisé et les bâtiments ainsi que leurs jardins en pleine terre constitueront de véritables « corridors écologiques ». De quoi aider à reconstituer un habitat propice à la faune et à la flore sur les bords de la Seine, assurer la continuité des biotopes en milieu urbain, mais aussi lutter contre les îlots de chaleur. Enfin, le recours aux mobilités douces sera privilégié, tant au sein des espaces publics, que dans les aménagements intérieurs des bâtiments.

VINCI Immobilier accompagne les collectivités locales et conçoit à leurs côtés des opérations d’aménagement qui participent au développement des zones urbaines. Son offre multi-produits et son expertise dans la réalisation de grands projets complexes sont autant de garanties sécurisantes.

Cet article vous est proposé par notre partenaire VINCI Immobilier

Zoom sur un programme Vinci Immobilier | FCI Immobilier

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez nos article en priorités

Plus à explorer

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site.